Partage de documents professionnels Collaboration à distance - Partage de ressources en ligne

E-learning, Réunions en ligne

Qu'est ce que la web collaboration? Principes et fonctionnement


Web Collaboration - Principe

La Web collaboration est le partage, la présentation ou le travail sur un même document, à partir de son bureau, avec des collaborateurs distants. Tous ne sont pas obligés d'avoir les mêmes applications.

Dans la plupart des cas, il n'est pas nécessaire d'acquérir un logiciel particulier; la fonctionnalité est offerte à travers le Web, et l'abonnement à un service on-line. Chaque utilisateur invité rejoindra l'espace de travail, et tous pourront alors collaborer sur des documents partagés mis à disposition par le responsable de la réunion au travers d'une interface Web.

Les droits d'accès, d'intervention, de modification sont gérés par le responsable, qui joue le rôle de modérateur de la conférence ou formation.

En terme de technologie, il existe tout d'abord deux concepts de Web Collaboration:

La solution basée sur un service: Abonnement sur Internet, et la solution logicielle, qui permet aux entreprises de gérer la technologie en interne.

Pour la première, la plus répandue à ce jour, comme on l'a vu plus haut, l'abonné pourra réserver un espace conférence sur Internet, avec différentes fonctionnalités, et inviter les participant par email en leur communiquant l'adresse d'accès, leur login et mot de passe. Le paiement s'effectuera soit au forfait, soit à la minute consommée.

Les différents acteurs du marché proposent une collaboration données avec tableau blanc, partage d'application, modération,.. de base, et un certain nombre d'options et de possibilités, comme des outils de sondage, de prise d'opinion, une navigation synchronisée sur Internet: (Web Tour), un service de messagerie ou de chat, un support audio, soit via le téléphone, soit en voix sur IP, du streaming vidéo, et de la visioconférence point à point ou multipoint.

Pour la seconde solution les acteurs proposent aux entreprises d'acquérir la technologie complète en interne, et de développer eux même leurs services.

Les outils en général sont assez conviviaux, et permettent via des templates, de bâtir des conférences, cours, réunions, en quelques clics. La problématique résidera plus au niveau de la gestion des réseaux et de l'accessibilité du service par les personnes concernées. La encore, suivant les ressources et la bande passante disponible, les outils intégreront données, audio et vidéo.

Il est à noter dans tous les cas que des solutions scalables pourront être proposées suivant le niveau d'équipement de chacun:

Dans la même réunion à distance, une personne avec un accès Internet conséquent pourra avoir accès à la vidéo en envoi et réception, alors qu'un confrère en accès modem n'aura que les données sans support multimédia.

Web Collaboration - Utilisation

L'utilisation des service de Web Collaboration, que ce soit une offre logicielle ou de service se partage en deux grandes familles:

On a ici un outil idéal pour tous les concepts de e-learning, (éducation à distance), de télétravail, de réunions en lignes pour suivi de projet, mais aussi de support en ligne, de recrutement à distance, de télé maintenance,... voir des utilisations pus grand public, type voyance en ligne,...

Web Collaboration - Les avantages

Outre la conséquence directe d'économie de coûts de déplacement et de temps, la Web Collaboration a des conséquences reconnues en terme de:

Web Collaboration - Le marché

Le marché Européen de la Web Collaboration a été estimé par Frost & Sullivan à environ 14 Millions USD en 2002, avec une progression assez forte basée sur l'état du marché, et l'avance des USA:

Avec ces chiffres, Frost & Sullivan estime tenir compte des difficultés actuelles du marché Européen et de la situation géopolitique mondiale.
Ces chiffres représenteraient environ 15% du marché mondial de la Web Collaboration.

Il est à noter que le Royaume Uni est de loin le marché le plus actif en Europe pour ces technologies (env. 60%), et que la France (env.15%) puis l'Allemagne (env.10%) suivent d'assez loin.